Aventures au Népal : Des activités pour tous les goûts



Le Népal est une adresse de choix pour les aventuriers de tous les horizons. Au cœur de ce pays, ce ne sont pas les activités à faire qui manquent. Par exemple, les adeptes de sensations fortes pourront s’offrir quelques frayeurs en s’essayant au parapente. Cette discipline peut se faire à Pokhara. Il s’agit d’une ville localisée dans la partie centrale du territoire à 200 km à l'ouest de Katmandou. Ayant une superficie avoisinant les 5 km, elle se trouve à une altitude moyenne de 900 m. Elle est entourée de collines ayant une hauteur comprise entre 1 200 m et 2 500 m.

Faire du parapente à Sarangkot

Pokhara est un spot d’exception pour un premier vol en parapente. Le décollage s’effectue à Sarangkot, une des nombreuses collines surplombant la ville. Celle-ci est perchée à 1 592 m d’altitude et offre une vue imprenable sur le lac Phewa Tal et les hauts sommets himalayens. Avant et après le vol, il faut compter environ 1 h 30 min de préparation. Concernant le vol lui-même, il dure généralement 30 min. Pour un baptême de l’air à Pokhara, la saison sèche (d’octobre à avril) est le moment idéal. Pendant cette période, le ciel est dégagé, la température agréablement douce et l’air sont plus secs.

Entreprendre un safari à Teraï

Outre le parapente, d’autres activités sont à prévoir au Népal lors d’un voyage sportif. Il y a notamment le safari puisque le territoire compte près de 16 parcs nationaux, réserves ou zones protégées. Dans la jungle tropicale du Teraï, les globe-trotters découvriront toute la richesse de la biodiversité népalaise. En effet, cet enfer de végétation luxuriante constitue un habitat naturel pour différents animaux. Parmi eux, on cite les fameux rhinocéros à une corne, les insaisissables tigres du Bengale, les léopards des neiges, les pandas roux, les gavials du Gange, les cerfs, etc. Afin de profiter pleinement de ce safari, il est vivement conseillé de l’entreprendre à dos d’éléphants ou en véhicule tout-terrain. Pour information, la région du Teraï abrite les parcs nationaux de Chitwan et de Bardia ainsi que les réserves de Parsa et de Shuklaphanta.

Bote Koshi : S’initier au saut à l’élastique

Lors des séjours sur mesure au Népal, les touristes ne manqueront pas également de s’essayer au saut à l’élastique. Le spot le plus connu du territoire est Bote Koshi. Ce site a été ouvert au public en 1999. Il se trouve à 3 h de route de Katmandou, à 12 km de la frontière tibétaine. Le saut se fait depuis un pont suspendu de 166 m de haut au-dessus de la gorge de Bote Koshi. Il est considéré comme étant l’un des plus hauts points de saut du monde. Aucun accident n’a encore été recensé jusqu’à ce jour, car les mesures de sécurité respectent les normes en vigueur.L’élastique utilisé pour le saut peut s’allonger de 3 ou 4 fois sa taille à vide. Il est constitué de plusieurs bandes de caoutchouc. Celles-ci sont recouvertes d’une gaine afin de les protéger des intempéries.